Paroles

 

Jour de poisse

 

A toi qui me suis dans la rue

Qui m'dévisages à moitié nu

A toi qui nous siffles en passant

Sur le trottoir les soirs de sang

A toi qui fais mettre le point

Sur la longueur sur les dessins

 

Sur les motifs et l'émotion

Sur la jupe ou sur les talons

A toi qui m'fais me dire p'tite conne

Cache tes jambes et ton téléphone

Pourquoi t'étais là avec qui

Qu'est ce que t'as fait qu'est ce qu'il t'a pris

 

A toi qui fais monter la peur

Toi qui décroches tues la candeur

A toi qui fais le beau le fier

T'es super bonne la vie d'ma mère

Toi qui nous guides sur le papier

A écrire ce qu'il s'est passé

 

Je n'écrirai pas d'chanson sur toi...

 

A toi qui fais se sentir sottes

Les filles le matin en culotte

Qu'est-ce que je vais m'mettre sur le dos

Est-ce que ça passe est-ce que c'est trop

Toi qui fais pas d'bruit toi qui squattes

Sur les parkings en sortant d'boîte

 

Toi qui fais faire l'tour d'la question

Sur les motifs et l'émotion

Toi qui décides l'itinéraire

Qu'mes copines prennent les soirs d'hiver

Toi qui fais payer des taxis

Quand on sort seule et qu'il fait nuit

 

Jamais j'prendrai l'dernier métro

Ni le premier j'en ai vu trop

Toi qui fais rallonger les robes

Monter les cols jeter l'opprobre

A toi qui fais mettre le point

Sur le coton sur le satin

 

Je n'écrirai pas d'chanson sur toi...

 

Il n'y aura pas un couplet

Pas un refrain pas un sonnet

Je n'sortirai pas une seule note

De ma guitare du fond d'ma glotte

Je n'aurai pas même une pensée

Sur mon dégoût, ton humanité

 

Toi qui me fais baisser la garde

Quand j'ai trop bu quand l'sommeil tarde

Toi qui fais regretter le son

De mes chaussures sur le béton

A toi qui fais monter l'angoisse

A chaque tournant les jours de poisse

 

Toi qui fais monter la pression

Sur les motifs et l'émotion

Qui m'fais marcher la tête haute

Le regard droit à qui la faute

Quand je m'fais jolie pauvre tâche

Et que j'ai honte en haut des marches

 

A toi qui m'fais faire demi-tour

Activer le compte à rebours

Toi qui me fais changer d'avis

J'vais pas venir j'ai plus envie

A toi qui fais mettre le point

Sur le salaud et la putain

 

A toi qui seras là demain

Sur le boulevard au p'tit matin

A toi que je croiserai ce soir

Au coin d'la rue en quittant l'bar

 

Je n'écrirai pas d'chanson sur toi...

 

 

 

ALBUM LES IDÉES ROCK

 

La voisine de palier

 

La voisine de palier s'appelle Suzanne

Elle est belle à croquer elle est pleine de charme

Dans la cage d'escalier en colimaçon

Je la croise tous les matins c'est tellement con

 

J'entends sa musique qui résonne dans le couloir

Brassens et Bourvil et les Béruriers Noir

J'aimerais l'emmener danser quelques fois

Mais voilà je n'ose pas c'est tellement con tu vois

 

Peut-être que la voisine de palier

Voudrait bien être ma copine

On pourrait boire du thé

Et écouter Bourvil

 

Mais j'avoue mes intentions ne sont pas très honorables

J'ai de mauvaises fréquentations je ne joue pas souvent au Scrabble

Je voudrais la conduire dans mon petit nid douillet

On pourrait se faire plaisir et on verrait bien après

 

Peut-être que la voisine de palier

Voudrait bien être ma copine

On pourrait boire du thé

Et écouter Bourvil

 

Alors j'ai pris mon cou mon cou mon cou mon courage à deux mains

J'ai frappé à sa porte et je lui ai demandé

Salut comment ça va bien elle m'a dit génial

Je vais me marier demain d'ailleurs je te présente Charles

Ah mais je croyais que t'étais... Quoi ? Euh non rien

 

Je crois bien que la voisine de palier

Voudra juste être une copine

Tant pis on pourra au moins boire du thé

Et écouter Bourvil

 

Je me suis fourvoyée sur Suzon

Sur son charme et sur ses orientations

Elle m'a dit passe à la maison un de ces jours on boira du thé

On écoutera des chansons et on pourra sympathiser

 

Effectivement la voisine de palier

Veut simplement être une copine

Je ne boirai plus jamais de thé

Et j'irai danser seule au Queen

 

 

Peut-être

 

Peut-être parce que c’est pas grand-chose

Ou parce que je l’avais pas vu

C’est pas si simple ce que je te propose

Ou ça dépend du point de vue

Peut-être parce que c’est pas légal

Paraît que c’est légiféré

Parce que tu me sembles pas très normal

J’ai des raisons d’espérer

 

Peut-être parce que c’est pas si grave

Au fond d’en arriver là

Je tiens pas bien le coup quand tu me regardes

Grand fou avec ses yeux-là

Moi j’ai des complexes plein les jambes

Et des ex oubliés

Des rêves de midinette à vendre

Elans de tendresse démodés

 

Peut-être parce que je suis la plus belle

Ou bien la plus apprêtée

Que j’ai caché sous mes aisselles

Un petit bouquet de pensées

Peut-être parce que je rigole toute seule

Et que j'aime bien me foutre de toi

Parce que j'adore quand tu m'engueules

En me criant : "Arrête ça !"

 

Peut-être parce que j'aime plus personne

A part le piano et moi

J'ai même pas peur que tu m'abandonnes

Il me restera toujours le chat

Moi j'ai des conclusions hâtives

Et des envies plein le ventre

Parce que je préfère tes discursives

Quand tu me dis : "Qu'est-ce que t'es chiante !"

 

Peut-être parce que je suis capricieuse

Rien qu'une petite garce mal élevée

Que je n'offrirai pas honteuse

A tes mains mon décolleté

Peut-être que j’ai mis mes dessous roses

Et des fourmis sous mes doigts

Et je ne le dirai pas je n’ose 

Mais j’ai tellement envie de toi

 

On dit qu’après trois verres de rouge

On m’a parfois retrouvée

Le regard suspect tout au fond d’un bouge

Et pas très bien entourée

Moi j’ai des idées super balaises

En ce qui concerne Mallarmé

Lève-toi donc bouge le cul de ta chaise

Enlève-moi je vais te montrer

 

Peut-être parce que j’ai pas mangé

Ma soupe quand j’étais petite

Qu’au fond je le suis toujours restée

Le conte de fée se casse moins vite

Parce que je suis toujours une princesse

Moi je fais ce que je veux dans la vie

Et ouais je gamberge et ouais je paresse

Un Coca glaçons je t’ai dit

 

Moi j’ai les fesses de Johannson

Et la bouche de Marylin

Moi mon serviteur s’appelle John

Et mon homme se prénomme James Dean

Parce que je commande pas mes sushis

On s’en charge très bien pour moi

Reste-là attends nan mais je dis des conneries

T’es à moi pars pas comme ça

 

Moi je veux un mec qui en balance

Et qui m’en demande pas trop

Moi je veux un mec juste une évidence

Un qui me ferait grimper au rideau

Moi j’en veux un vachement trop beau

Que je pourrais lui dire tout le temps

Viens si on regardait les oiseaux

Depuis le temps que je t’attends

 

Peut-être parce que j’ai rien demandé

Je voulais pas le boire le whisky

Espèce de petit effronté sois galant

Sors de mon lit

Je te dirai pas repose ta veste

Je crois pas que tu sois très conscient

De ce qui te pend au nez si tu restes

Je t’en supplie va–t-en

 

 

Gare du Nord

 

J'avais mis pour te plaire du soleil sur mes joues

J'ai pas osé l'éclair dans les yeux qui rend fou

J'avais mis sur la table le plus doux des vins rouges

J'avais juré craché maintenant plus rien ne bouge

 

Et le tourbillon passe et le tourbillon fou

Il emporte ta carcasse hélas il emporte tout

Et j'aurai l'air de quoi sur mes talons aiguilles

Je ferai un tabac on dira elle est vrillée

La pauvre fille

 

Gare du Nord je t'attends du soleil sur les joues

Les cheveux en bataille les mollets en mots doux

Et je frappe le sol je déchire les dentelles

Je tangue la commode je brise la vaisselle

 

Et je retire mes bas dans mon tourbillon fou

Le train n'emporte pas mes chapelets andalous

Et j'aurai l'air de quoi d'une pauvresse à la ville

Je ferai un tabac des trous dans mes résilles

Pauvre fille

 

Gare du Nord je t'attends je retourne en Espagne

Je finis la bouteille je médis et je magagne

Et je danse avec toi l'épaule à demi nue

Sur le bout de mes doigts ton absence confondue

 

Dans mon tourbillon fanent les larmes des amants

Les jupons de ces dames les joujoux des enfants

Gare du Nord je me traine mais tu n'es pas venu

Je ravale le soleil dans ses rayons perdus

 

J'avais mis pour te plaire du vent dans mes cheveux

Un foulard militaire pour battre tes aveux

J'avais ôté ma laine mais j'ai froid Gare du Nord

Mon amant madrilène mon marin mon trésor

 

Gare du Nord je t'attends du vent dans les cheveux

J'abats les paravents mon beau mon amoureux

J'ai couru la campagne pour attraper le train

Les oiseaux m'accompagnent à Paris ce matin

 

 

Les idées rock

 

Ça pèse pas lourd les yeux bleus

Ça pèse pas lourd le feu

Les petits mots sur la table

Les dimanches passés sous l'érable

Ça pèse pas lourd ta caboche

Les beaux discours les croches

Ça pèse pas lourd tu flippes

Les verres de trop les trips

 

Ça pèse pas lourd six cents pages

Pour raconter le naufrage

Ça pèse pas lourd tu t'en fous

Toi tu cherches l'issue le bout

 

Ça pèse pas lourd Les idées rock...

 

Ça pèse pas lourd les soupirs

Les jeux d'enfant les rires

Ça pèse pas lourd tu t'emballes

Les grands soirs les étoiles

Ça pèse pas lourd c'est ballot

Les tapes dans le dos

Ça pèse pas lourd les heures

Les quarts de tour les erreurs

 

Ça pèse pas lourd le courage

Pour raconter le naufrage

Ça pèse pas lourd l'entrain

Les pour toujours au matin

 

Ça pèse pas lourd les ébats

Les parties pour rire les croix

Ça pèse pas lourd la danse

Les regards le silence

 

Ça pèse pas lourd Les idées rock...

 

Ça pèse pas lourd les matins creux

Ça pèse pas lourd le feu

Les abat-jours des malchanceux

Les petits bonheurs les oiseaux bleus

Ça pèse pas lourd dans ta poche

La photo tu décroches

Ça pèse pas lourd au creux de ta main

Ça pèse pas lourd ça fait rien

 

Et ça fait rien...

 

 

Rien ne bouge

 

Et rien ne bouge le temps est clos

Et tout est suspendu à zéro

Et rien ne danse ne valse plus

Les printemps les silences suspendus

 

Faudra revenir pour les éclats

Pour les jarretelles qui pincent les bas

Pour les coups de feu et les coups de chance

Un pas deux pas trois dans la danse

 

Et rien ne bouge l'eau qui clapote

L'arc en ciel tombé dans la flotte

La voix étouffée fond de la glotte

J'ai tout étudié tout capote

 

Catapulte-moi dans ton verre

Et noie le poisson saoule la taulière

Bats la mesure chauffe le fer

Chaparde net coince Lucifer

 

Et sirote Cognac je mâche la chique

Le monde entier est à ton rythme

L'aiguille minute bat la chamade

J'ai les deux pieds dans la panade

 

Et je cogne aux poings ta chevillette

Je tire deux coups et rien ne choit

Je plante un peuplier dans ta tête

Et je me débrouille pour qu'il pousse droit

 

Si je savais la suite je crois bien que j'irais pas

J'aurais tout planté net et je ferais chapeau bas

Je m'en irai fière quand le temps reprendra

Sa course journalière et j'irai voir si là-bas

 

Il faudra bien penser à étendre le linge

A acheter des pommes et à changer l'eau des fleurs

A repriser mes bas à chercher les couleurs

A l'encre de tes bras étoiler l'eau qui guinche

 

Et rien ne bouge le temps est clos

Et tout est suspendu à zéro

 

 

Mes cheveux blancs

 

Je ne compte plus mes cheveux blancs

Lubie de jeune fille ou jeu de quilles

N'oubliez pas d'aller voter

Au cas où ça servirait

Je ne compte plus les déchirures

D'avoir trop couru je m'endurcis

L'équation de la conjoncture

C'est la crise je te mens pas je te jure

Bourse en hausse et morale en baisse

Je ne compte plus les trahisons

Tromperies culottées impolitesse

Je m'en retourne à ma prison

 

Je ne compte plus mais j'encaisse

J'ai tout noté tout bien chiffré

Quand j'arrive à cent je vous adresse

La facture en recommandé

 

Je ne compte plus mes cheveux blancs

A coup d'indignations banales

Je m'insurge quotidiennement

Sur mon café clope matinal

Je ne compte plus les questionnements

Crédit et compte bancaire en berne

Désolés pour le dérangement

On pensera à vous pour les étrennes

ASSEDIC RSA PEL je ne compte plus les acronymes

NRV OQP on vous rappelle si l'absurdité vous ranime

 

Je ne compte plus mais j'encaisse

J'ai tout noté tout bien chiffré

Quand j'arrive à cent je vous adresse

La facture en recommandé

 

Je ne compte plus mes cheveux blancs

Je compte les gouttes et les pavés

Les factures de l'appartement

Sous la plage le matelas les billets

Je crie au ciel pour une réponse

Je ne compte plus les barres à mine

Plus j'accumule et plus j'enfonce

Sur ma tempe mon revolving

Je ne compte plus sur personne

Je roule des hanches et des pétards

Je fais tout exploser dimanche

Tant pis s'il est déjà trop tard

 

Je ne compte plus mais j'encaisse

J'ai tout noté tout bien chiffré

Quand j'arrive à cent je vous adresse

La facture en recommandé

 

Je ne compte plus mes cheveux blancs

Lubie de jeune fille ou jeu de quilles

N'oubliez pas d'aller voter

Au cas où ça serait utile

 

 

Venise

 

A croire que c'était pas grand-chose

Que de toi à moi mon ami

On venait pas du même pays

On n'aime pas les mêmes roses

 

A croire que c'était pas Venise

Que de toi à moi mon marin

Quand je retrace le chemin

Je prends près de toi l'âme grise

 

A croire que c'était presque rien

Que de toi à moi mon cher

Quand je refais l'itinéraire

Je me revois lâcher ta main

 

A en croire les livres et les fées

A en croire les sortilèges

On se faisait un beau cortège

En sens inverse on a marché

 

Pourtant moi je l'ai vue Venise

J'ai vu les fées planter des roses

Je connais la beauté des choses

Et j'aime quand ton âme est grise

 

A croire que le temps n'y fait rien

Il se passe de moi le con

Je suis montée à ta station

J'ai dû un soir louper un train

 

A croire en toi et puis en Dieu

Me voilà bien seule à l'autel

Dieu a suivi les hirondelles

Tu es sûrement parti avec eux

 

Pourtant moi j'aime la montagne

La plage la mer et les grands feux

Les soirs d'été les matins bleus

Pourvu que toi tu m'accompagnes

 

A croire que c'était pas grand chose

Que de toi à moi mon amour

J'entends venir l'orée du jour

Mais je nous cherche sous les roses

 

Un jour tu reprendras ma main

Tu m'emmèneras en Italie

Je n'aurai qu'à répondre oui

Nous reprendrons le même chemin

Ensemble on ira voir Deauville

Tu m'offriras des Camélias

Tu auras tes pas dans mes pas

J'aurai ton coeur dans ma poitrine

 

Pour sûr qu'on loupera la station

Qu'importe si on n'voit pas Venise

Qu'importe nos âmes qu'elles restent grises

Tu as toujours été ma maison

 

Pour sûr qu'on loupera la station

Qu'importe si on n'voit pas Venise

Qu'importe nos âmes qu'elles restent grises

Tu as toujours été ma maison

 

 

1er ALBUM

 

La pluie tombe

 

Dans une petite maison de campagne

Une tendre chanson tisse sa toile

Je regarde la route au-delà du petit bois

Là-bas où sans doute un jour tout disparaitra

Le chemin au patère ou personne ne s'aventure

Le facteur et la boulangère ne dépasseront pas la clôture

 

Et même si la pluie tombe

Est-ce que tu crois qu'on pourra se refaire le monde

Est-ce que ça changera quelque chose

Quand elle aura perlé sur les roses

Si les violons s'emballent sur la place du village

Sur ma peau sous le châle est ce que ça couvrira l'orage

 

Pourtant hier je l'ai franchie

J'ai poussé la barrière je suis sortie

En passant le virage le coeur qui se serre

Les oiseaux et la plage le fourgon de la boulangère

J'avais ma nouvelle robe mes cheveux et mes pieds nus

Ça sentait bon dehors alors je me suis un peu perdue

 

Et même si la pluie tombe

Est-ce que tu crois qu'on pourra se refaire le monde

Est-ce que ça changera quelque chose

Quand elle aura perlé sur les roses

Si les violons s'emballent sur la place du village

Sur ma peau sous le châle est ce que ça couvrira l'orage

 

J'ai jamais trop su ce qu'il faudrait

Qu'il me tombe dessus pour être plus gaie

Alors j'en ai profité pour aller chercher le courrier

Dans un croissant j'ai croqué et puis je suis rentrée

J'ai tapé dans l'arrosoir sur le sol il s'est renversé

Je me suis assise sur la balançoire et là j'ai chanté

 

Ça y est regarde la pluie tombe

Je la sens qui me berce chaque seconde

Je l'entends qui me murmure quelque chose

Dans mon coeur peuvent éclore les roses

Sur la place du village quand on ira danser au bal

J'enverrai valser mon châle et se dissipera l'orage

 

 

La p'tite

 

La p'tite elle est fatiguée

Elle dit qu’elle veut plus marcher

Elle a les yeux tout mouillés

Et du rouge sur le bout de son nez

La p'tite elle veut rester toute seule

Elle fait rien qu’à faire la gueule

Laissez-moi un peu tranquille elle dit

Je veux rester sans rien sans il dans mon lit

La p'tite elle est trop crevée dégoûtée fatiguée

Putain fait chier

 

La p'tite elle veut pas dormir

Elle fait rien qu’à s’attendrir

Elle aimerait encore un peu de plaisir

Elle voudrait enfin grandir

La p'tite elle a mal aux genoux

L’en a marre de se prendre des coups

Elle dit si la vie c’est comme ça papa

Ben si j’avais su moi j’irais pas

La p'tite elle est trop crevée dégoûtée fatiguée

Putain fait chier

 

La p'tite elle fait que pleurer

Elle a tout mouillé l’oreiller

Elle veut plus jamais faire l’amour

Y’a trop de cailloux sur l’parcours

La p'tite elle a mal à la tête

L’en veut plus de ses rêves de starlette

Elle voudrait enfourcher sa mobylette

Et se casser ouais ce serait chouette

La p'tite elle est trop crevée dégoûtée fatiguée

Putain fait chier

 

La p'tite elle en a-ras-le bol

Elle trouve que la vie c’est pas très rock'n'roll

Elle voudrait enlever sa camisole

Et shooter fort dans le ballon de football

La p'tite elle a mal aux ailes

Elle veut plus monter sur la Tour Eiffel

Elle voudrait faire comme les hirondelles

Et migrer pour l’hiver à Ixelles

La p'tite elle attend le facteur

Ouais elle l’attend en regardant l’heure

Elle l’attend comme ça tous les matins

Et il lui dit sorry pour vous mam'zelle j'ai rien

La p'tite elle trouve que c’est pas juste

Ouais elle a tout cassé sa flûte

Elle veut plus faire de la musique pour rien

S'il est pas là pour l’écouter Valentin

La p'tite elle est trop crevée dégoûtée fatiguée harassée épuisée lessivée

Fait chier

La p'tite elle a grandi trop vite

Elle veut pas savoir la suite

 

 

Hermione

 

Un café crème à paris

Un sucrier une eau-de-vie

Château d'eau le rendez-vous

La pluie se joint à nous

T'as les yeux qui ont grandi tu dis

Et toi t'as un peu maigri

C'est cornélien je t'ai pas dit

Au fait demain je me marie

Ah cruel est-il temps de me le déclarer

Qu'avez-vous fait hélas je me suis crue aimée

Je sais même pas quoi te dire

J'ouvre la bouche et puis je soupire

Qu'est-ce qu'on fait dans ces cas-là

Il pleut plus dehors je crois

La fille en question c'est Marie

Ah, elle est pas tellement jolie

Non, je peux placer une blague pourrie

Oui, alors si j'ai tout compris

Tu deviens si tu te maries le mari de Marie

Alors tu m'as ri au nez

Et ma ribambelle de larmes

Marinant dans le sucrier

M'a ristourné tous mes charmes

Ma richissime héritière

Ma ritale mon infirmière

M'a ricané ta bouche

Cette Marie là jamais ne se couche

M'arrivant sur la gueule

Ma ride au coin de l'oeil

Ma rhinopharyngite

M'arrime des déficits

Du Marie Tudor dans ma poche

M'arrive le son de la cloche

Lady Jane en marinière

Les filles dorment à rideaux ouverts

Alors je prie l'autre Marie

Pour que jamais tu te maries

Avec ta jolie Marie

Qui m'arrive pas au riquiqui

Ma ridicule éventuelle

Ma rime ou ma ritournelle

Ma prière à ma rivale

Ma rizière infernale

Je marie les mots de ta vie

Qui était un peu la mienne aussi

Avant que tu te maries avec Marie

Avant ce café crème à paris

Porte au pied des autels ce coeur qui m'abandonne

Va, cours ; mais crains encor d'y trouver Hermione

 

 

Quasi rien

 

C'est quasi rien

C'est juste un truc comme ça qui bat qui blesse

C'est quasi rien

Une pincée un souffle une paresse

C'est quasi rien

Mais prends-toi ça dans ta gueule

Quand ça s'en va

Tellement qu'tu te sens toute seule mais

C'est quasi rien

 

Un jour, une nuit, une saveur, une envie

Une heure parfaite pour t'avouer qui je suis

Demain, hier, une ivresse aujourd'hui

Pour te prêter ma main et te donner ma nuit

 

C'est quasi rien

C'est presque comme le vent sous ta veste

C'est quasi rien

Ta main sur mon épaule qui dit reste

C'est quasi rien

C'est comme ma joue qui rougit

Quand tu ne dis rien

Et que je te dis oui mais

C'est quasi rien

 

Un jour, une nuit, une saveur, une envie

Une heure parfaite pour t'avouer qui je suis

Demain, hier, une ivresse aujourd'hui

Pour te prêter ma main et te donner ma nuit

 

Je porterai

Toute l'année des couleurs d'automne

Des robes d'été

Des feux d'hiver pour que tu frissonnes

Et je danserai

La valse en bandoulière

Et je baiserais

Chaque soir tes paupières

Si tu voulais

 

Un jour, une nuit, une saveur, une envie

Une heure parfaite pour t'avouer qui je suis

Demain, hier, une ivresse aujourd'hui

Pour te prêter ma main et te donner ma nuit

 

 

Peur de vous

 

J'ai un peu peur de vous

Peur de vous décevoir

J'ai un peu peur de toi

J'voudrais pas qu'tu croies le savoir

Peur quand la nuit me questionne

Me force à réfléchir

A comment tout ça fonctionne

A comment je vais vieillir

 

J'ai peur de vous de vous de vous le dire

Mais comment faire autrement quand je m'attends toujours au pire

Tu as le goût de mes vieux rêves et tu ne t'en étonnes pas

Quand tu me prends je me soulève je crois que tu ne le sais même pas

 

J'aurais préféré être une rock'n'roll star

Te faire passer le goût du rêve et quand il est tard

T'emmener faire un tour dans les miens et au petit matin

Te faire tout ce que je sais faire de bien et tam tam tam....

 

J'ai peur que tu sombres

Que tu te laisses aller

La tête les pieds dans les décombres

De tes mornes pensées

Peur que tu ne voies pas

Que tu ne t'en aperçoives

De tout ce que j'ai en moi

A te donner de mes épaves

 

J'ai peur de tes de tes de tes caresses

Peur de m'y habituer peur que tu me laisses

Tu es la lune et le soleil quand ils ont rendez-vous ensemble

Quand tu me touches je m'émerveille

J'crois qu'tu ignores pourquoi je tremble

 

J'aurais préféré être une rock'n'roll star

Te faire passer le goût du rêve et quand il est tard

T'emmener faire un tour dans les miens et au petit matin

Te faire tout ce que je sais faire de bien et tam tam tam....

 

J'ai un peu peur des chats

Peur de n'pas trouver un métier

Peur de mourir si tu t'en vas

J'ai peur des robes de mariée

Peur de finir seule et vieille

Peur d'être un peu trop pressée

Peur sur ma peau du soleil

Et j'ai si peur de t'embrasser

 

J'ai peur la nuit d'après quand t'es plus là

Quand il fait froid dans mon lit que ça sent encore un peu toi

J'ai peur d'une musique sans âme trop difficile à composer

Peur que les foules qui m'acclament se voient peu à peu diminuer

 

J'aurais préféré être une rock'n'roll star

Te faire passer le goût du rêve et quand il est tard

T'emmener faire un tour dans les miens et au petit matin

Te faire tout ce que je sais faire de bien et tam tam tam....

 

J'ai peur de prendre mon vélo

Dans le Paris déchaîné

J'ai peur que tu m'aimes un peu trop

Ou pas assez

J'ai peur de ne plus avoir vingt ans

Sans m'en apercevoir

Que tu n'aimes plus que mon printemps

Peur de faner dans ton regard

 

J'ai peur de fumer trop de cigarettes

De tout te dire quand j'ai trop bu peur que tout s'arrête

J'ai peur de la fin du monde et j'ai peur de la fin du film

Peur que les pleurs ne m'inondent

Et j'ai peur de tomber du fil

 

J'aurais préféré être une rock'n'roll star

Te faire passer le goût du rêve et quand il est tard

T'emmener faire un tour dans les miens et au petit matin

Te faire tout ce que je sais faire de bien et tam tam tam....

 

J'ai un peu peur de vous

Quand dans la salle il fait noir

J'ai peur de vous dire tout

J'en aurais plus dans ma mémoire

J'ai peur de tomber malade

Peur de boire trop de café

J'ai peur des vers dans la salade

Et j'ai si peur de t'embrasser

 

 

James Dean

 

Juste un mec qui arrive et qui chamboule tout

Mon coeur à la dérive qui était déjà plein de trous

Se retrouve sans dessus dessous

 

Lors d'une soirée de crise au milieu du mois d'août

J'hésite à faire mes valises et à reprendre mon bout

De chemin je ne sais pas bien où

 

Tu approches tu me guettes tu forces le verrou

J'oublie cette vie qui m'entête ça n'en vaut plus le coup

Je baisse les armes et c'est tout

 

Toi tes chaussures italiennes ton regard perçant

T'as tout d'un James Dean à l'ancienne tout de mon prince charmant

Si je lisais sur ton visage autre chose que des mots

Je dirais oui pour le voyage et tant pis pour le boulot

 

Tu tangues et tu me serres sans penser aux jaloux

Je m'échappe mais l'éclair dans tes yeux m'amadoue

Et voila que tout à coup

Je sens tes lèvres dans mon cou

 

La résistance est amère tes baisers sont si doux

Un tour en hélicoptère ne m'emmenerait pas beaucoup

Plus loin que tes griffes de loup

 

Il n'y a plus rien à faire nos désirs sont si fous

Je chavire je me perds j'ai des frissons partout

Mais ne t'arrête pas surtout

 

Toi tes chaussures italiennes ton regard perçant

T'as tout d'un James Dean à l'ancienne tout de mon prince charmant

Si je lisais sur ton visage autre chose que des mots

Je dirais oui pour le voyage et tant pis pour le boulot

 

Une nuit contre toi suspendue à ton cou

Je m'étrangle de joie je n'en tiens plus debout

Et c'est agréable j'avoue

 

Je flanche et je m'agrippe à ton joli courroux

Mais une fois fini le trip qu'adviendra-t-il de nous

Lors des prochains rendez-vous

Tais-toi et danse je m'en fous

 

 

Passe la musique (duo avec Brams)

 

Le jour se lève et tu vois j'ai même pas dormi

Je ne sais pas très bien quoi faire aujourd'hui

Tout est mort par la fenêtre alors je reste là

A espérer peut-être que bientôt tu reviendras

 

Résonnent encore les notes de ta voix dans ma voix

Les claquements de portes et l'amour sur le toit

J'aurais voulu te donner tout ce que j'avais d'enfoui

Je te l'avais déposé mais tu ne l'avais pas pris

 

Et passe la musique résonnent les accords

Ma guitare est bien triste je la laisse à son sort

Arrive blanche la nuit et moi j'écoute

Notre chanson jolie se répéter en boucle

 

Encore un jour sans toi d'ailleurs hier j'ai appris

Que t'as trouvé une fille pour partager tes nuits

Qu'est-ce que tu veux que je te dise alors profites en bien

J'aurais pas cru que si vite mon amour serait vain

 

Et passe la musique résonnent les accords

Ma guitare est bien triste je la laisse à son sort

Arrive blanche la nuit et moi j'écoute

Notre chanson jolie se répéter en boucle

 

Les roses déjà fanées la peinture bien ternie

Ma douleur atténuée les saveurs alanguies

L'attente inespérée l'innocence disparue

Les images en allées mais le son continue

 

Et passe la musique résonnent les accords

Ma guitare est bien triste je la laisse à son sort

Arrive blanche la nuit et moi j'écoute

Notre chanson jolie se répéter en boucle

 

Et passe la musique résonnent les accords

Ma guitare est bien triste je la laisse à son sort

Arrive blanche la nuit et moi j'écoute

Notre chanson jolie se répéter en boucle

Notre chanson jolie se répéter en boucle

 

 

Take me

 

Show must go on

Vas-y fais bien atencion

Attenzione per mi per ti

Per mi amore che non è qui

I should go through

Ma nos non esiste più

No es contigo que quiero vivir

Mais putain parfois je me sens tellement vieillir

 

Take me out

Take me out my lover

My lover wanna go with another

Una otra chica manana

Ma non vuole partire con il treno ragazzo

 

Ragazzo ragazzo mio

Non vuole prendere il treno

Ragazzo ragazzo mio

No quiero irme domingo

 

Guy it's cool it's crazy crazy

I wanna love love you toute la nuit

Una otra parte de mi

A mi me gusta la noche depuis

Depuis que t'es là here in my bed

Mon petit gars don't be afraid

Je te prends je te retourne I wanna get my

Satsfaction chiquito aie aie aie

E si tu piensas que vraiment

E troppo quizaz vas-y retourne chez ta maman

Remets ton fut' bouge et basta

Je vois bien que tu flippes bouge bouge de chez moi

 

Take me out

Take me out my lover

My lover wanna go with another

Una otra chica manana

Ma non vuole partire con il treno ragazzo

 

Ragazzo ragazzo mio

Non vuole prendere il treno

Ragazzo ragazzo mio

No quiero irme domingo

 

Ragazzo ragazzo mio

Non vuole prendere il treno

Ragazzo ragazzo mio

No quiero irme domingo

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now